Lors de cette manoeuvre, la main postérieure devient correctrice.
La palpation de l'arrière pied permet d'apprécier la naissance de l'espace rétro-malléolaire externe.
La main antérieure maintient l'avant-pied globalement aligné sur le squelette jambier.
L'index de la main correctrice se place sous le cuboïde et la partie postéro-externe du calcanéum.

Le pouce se place sur la partie postéro-interne du calcanéum.
L'index cherche à soulever le cuboïde et la partie postéro-externe du calcanéum, le pouce servant de contre-prise.


Lorsque l'espace rétro-malléolaire est suffisant, l'index est alors calé dans celui-ci ; le pouce toujours placé à la partie supéro-interne du calcanéum, devient alors correcteur en priorité du varus calcanéen.


A ce stade, on peut débuter partiellement la correction de l'équin calcanéen.

Pour rendre le pied fonctionnel, la quatrième manoeuvre est la plus délicate : c'est la réintégration du talus.

VOIR LA VIDEO

 

[ INTRODUCTION ][ BILAN ][ ETAPES DU TRAITEMENT ][ DECOAPTATION TALO NAVICILAIRE ][ ADDUCTION DU MEDIOTARSE ][ VOUTE PLANTAIRE ][ PRONATION AVANT PIED ][ VARUS ARRIERE PIED ][ REINTEGRATION TALUS ][ DEROTATION DU BLOC CALCANEOPEDIEUX ][ CORRECTION EQUIN ][ APPAREILLAGE ][ PLAQUETTES ][ CONTENTION NOUVEAU NE ][ CONTENTION NOURISSON ][ ATTELLES ][ CHAUSSURES ][ PRE APPUI SKIS ][ CONCLUSION ]

Copyright © Philippe SOUCHET Hôpital Robert Debré Paris - Site créé avec ThunderSite